Joueurs de poker : sachez vous entourer

Pas besoin d’être footballeur ou PDG pour voir graviter autour de soi tout un personnel. Les meilleurs joueurs de poker sont à eux seuls de vraies PME, employant coachs, sponsors et autres concierges. Voici les différents services dont peuvent profiter aussi bien les joueurs professionnels que les amateurs qui en ont le désir… et les moyens.  

Les coachs de poker

Poker Coach BruelLes joueurs de poker en ligne les plus déterminés parmi vous écument le web à la recherche de stratégies et de conseils de pros. Mais faute de recul sur sa propre manière de jouer, il est difficile de franchir certains caps seul devant son écran. Voilà pourquoi des spécialistes sont apparus pour offrir leurs services.

Le principe

Le principal objectif est la transmission de l’expérience du coach, qui doit forcément avoir une pratique du poker solide et reconnue. Il est tenu d’apporter des réponses personnalisées aux problèmes de votre jeu. Plusieurs techniques sont couramment adoptées :

  • Discussion théorique :  vous avez une question précise ou bien vous analysez avec le coach quelques cas concrets.
  • Visionnage de vos mains lors d’une session : vous avez enregistré celle-ci et vous pouvez donc en discuter tout en mettant en pause et en prenant des notes.
  • Analyse des données de votre logiciel assistant : elle sera d’autant plus fiable que vous aurez joué plus de mains, et à long terme vous aurez une mesure objective de vos progrès.
  • Coaching en direct : le coach vous observe et vous conseille au cours d’une session.
  • Coaching psychologique : très différent, il concerne non pas votre jeu mais vos émotions, par exemple parce que vous ne parvenez pas à gérer le stress en table finale.

Sauf le dernier type, tous peuvent éventuellement se faire en ligne en utilisant Skype.

icone avis wapLa série télévisée la Maison du Bluff, dont le principe est d’apprendre le poker à des célébrités à l’aide d’un coach, ne donne en réalité ni une idée claire du coaching, ni une image positive de celui-ci : préférez encore une séance d’essai pour vous forger votre propre opinion !

Les tarifs

Pour entre 50€ et 1 000€ de l’heure, vous pouvez profiter de ce service, l’écart de prix dépendant surtout de l’expérience de la personne et des limites auxquelles elles va vous former. Ces dernières doivent être les vôtres : inutile de prendre un champion qui va vous expliquer comment jouer des tournois à 500€ le ticket d’entrée quand votre budget consacré au poker est de 30€ par semaine.

Il existe des sessions collectives au tarif plus abordable, mais elles sont souvent mois spécialisées et les participants peuvent être d’un niveau inégal.

icone avis wapComme l’investissement reste coûteux, n’hésitez pas à demander au coach ses références et laissez vous au moins la possibilité d’entrer en contact avec ses anciens élèves. C’est à peu près la seule façon de savoir si vous avez à faire à quelqu’un de sérieux ou simplement à un « coach de poker » auto-proclamé. Et s’il prétend jouer en ligne, demandez lui son pseudo et allez voir sur Sharkscope !

Notre avis

Même s’il est avide de progresser, le débutant n’a pas de réelles raisons de s’en remettre à un coach : c’est la pratique, le visionnage attentif de vidéos et la lecture d’articles sur le poker qui l’aideront dans un premier temps.

Sans problématique précise à soumettre au coach, celui-ci ne pourra pas faire grand chose face. Pour affiner celle-ci, un logiciel assistant vous révélera à travers des statistiques quelles sont vos faiblesses flagrantes. En vous munissant de celles-ci et d’un historique de mains, vous aurez de la matière sérieuse à lui présenter et le nombre de séances sera réduit d’autant.

Dans le même esprit, ne restez pas l’élève silencieux en attendant sa bonne parole. Il doit s’agir d’une interaction et non pas d’un monologue, ou pire d’une simple confirmation de vos avis.

Enfin, nous vous conseillons d’éviter le coaching en direct :

  • le temps de décision est trop limité, la discussion n’est pas possible
  • il s’agira toujours d’un nombre de mains limité, celles que vous avez joué lors de la séance, qui reste par ailleurs un cadre « artificiel »
  • la tentation sera grande de laisser le coach prendre les décisions et de s’en remettre passivement à lui

Le sponsoring ou stacking

Sponsoring au pokerDepuis quelques années, il existe des plateformes mettant en relation des joueurs et des passionnés prêts à les aider à payer leurs buy-in pour des tournois.

Le principe

Si vous êtes un joueur, vous pouvez vous inscrire sur l’un de ces sites en complétant de manière la plus précise possible votre profil de façon à attirer les « web-sponsors ». N’importe quel particulier ayant confiance en vos performances passées pourra participer à hauteur d’un certain pourcentage de vos buy-in :

  • Si vous gagnez le tournoi, une part reviendra à chacune des personne vous ayant aidé proportionnellement à sa participation
  • Si vous perdez, tout le monde vous en voudra forcément un peu…

Notre avis

Si vous êtes un joueur, il peut s’agir d’une bonne idée pour accéder à des tables où normalement, une gestion de bankroll sérieuse vous aurait dissuadé.

Si vous allez sponsoriser un joueur, étudiez attentivement son profil et ses statistiques. Surtout, méfiez vous de ceux qui demandent à être financés à 80%, ou encore ceux changeant brutalement de limite. Enfin, soyez prêt à perdre votre argent. Un champion ou un vrai pro n’attend après personne pour payer ses buy-in, vous avez donc forcément à faire au mieux à un semi-pro…

Le service de conciergerie

John PaulVous êtes le genre de joueur voyageant aux 4 coins du monde par amour des circuits de poker ? Un service de conciergerie  peut répondre à vos besoins.

Le principe

Une conciergerie satisfait les demandes de quiconque ne souhaite plus s’occuper de l’organisation de ses séjours. Moyennant un abonnement, elle permet de se concentrer pleinement sur le jeu et le plaisir du voyage.

Voici les principales prestations proposées par la plupart d’entre elles :

  • réservations et gestion des moyens de transport (avion, train, bagages…)
  • location de voiture, avec ou sans chauffeur
  • organisation d’activités pour votre compagne ou vos enfants
  • accès exclusifs à des événements sportifs, concerts, etc (exemple : trouver à la dernière minute un billet VIP pour un concert de Madonna)
  • réservations de restaurants, night-clubs, …

icone avis wapSaviez-vous que les grands casinos de Vegas offrent spontanément ce genre de service à leurs gros clients et n’hésitent pas à affréter un jet privé pour aller les chercher ?

Les tarifs

Tout dépend de la conciergerie pour laquelle vous optez. Il existe deux grands types :

  • Celle liée à votre carte bancaire, par exemple si vous disposez d’une Mastercard Platinium : dans ce cas, elle ne vous coûtera pas plus cher que votre carte bancaire elle-même (dans notre exemple, environ 300€ / an).
  • Une conciergerie indépendante, donc spécialisée et forcément plus chère. La plus connue est John Paul, dont les abonnements varient entre 1 200 et 6 000€ / an.

Notre avis

Si vous n’avez pas de gros besoins, Visa ou Mastercard offrent des services tout à fait suffisants pour organiser vos séjours. Si par contre vous parcourez le monde en suivant de gros circuits et avez un large train de vie, faire appel à un organisme spécialisé vous procurera plus de satisfaction dans la durée. Avec ce genre de service, vous pouvez vous mettre dans la peau d’un joueur sponsorisé, le coaching et le paiement des buy-in en moins !

icone avis wapNotez qu’il existe une conciergerie spéciale d’abord réservée aux USA puis devenue internationale : Poker Refugees. Comme son nom l’indique, son petit plus est d’aider les joueurs à s’expatrier dans les lieux où le jeu en ligne est légal et où la fiscalité ne leur posera aucun problème…

En France, InfiniConciergerie a tenté l’aventure de la conciergerie exclusivement réservée aux joueurs de poker, en proposant par exemple la gestion de leurs comptes ou encore leurs inscriptions aux tournois. Trop spécialisée pour être rentable, elle a du fermer boutique courant 2014.

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non